Quand un hydrolat flamboie… (et conversion au cérat)

Publié le 17 Juin 2007



Commencons par le commencement. Depuis que je pratique la cuisine- sorcellerie cosmétique, je boycotte dédaigneusement ce qu'on appelle le cérat de Galien, l'une des formules les plus anciennes du Codex pharmaceutique, une émulsion d'eau de rose, de cire d'abeille, d'huile d'amande douce et de borax. Il ne me plaît guère pour diverses raisons: utilisation d'huile d'amande douce qui rancit très vite, emploi de borax pas très clean, hydrolat incorporé à chaud, ce qui réduit ses propriétés … 
L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.En bousculant un peu les règles de base de ce cérat, Michèle, touilleuse émérite, a fabriqué un merveilleux produit à base de rose. Et la description de son élaboration sur le blog collectif Potion et chaudron (clic: ici) est si tentatrice qu'elle m'a incité à me lancer. Au moins par curiosité…


J'ai suivi la procédure. J'ai fait chauffer d'un côté, huiles et cire, et de l'autre un hydrolat de rose de Provins, en installant dans une même casserole les deux récipients pour obtenir une température égale, ce qui facilite le mélange. J'avais versé l'hydrolat dans un petit pichet de porcelaine blanche.





L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Je contemplais l'esprit vide la scène en attendant la liquéfaction de la cire quand
… j'ai vu un reflet rose prononcé apparaître dans le pichet. J'ai pensé à un effet d'optique…
Puis j'ai scruté attentivement. La couleur de l'hydrolat était vraiment renforcée puis une odeur suave a surgi, comme un éternuement de rose… Quelques secondes plus tard, abracadabra… l'hydrolat est retourné à sa teinte initiale quasi transparente, le pichet a perdu ses reflets et le parfum de rose s'est effiloché. Comme s'il avait exprimé tout ce qu'il avait à dire avant de rentrer dans le rang.


L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/toons/aladin/lampe_aladin.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Je me suis alors souvenue d'une merveilleuse et véridique histoire. Elle se déroule dans une finca de Madère. Pour honorer un invité, le propriétaire d'une cave a sorti une bouteille plus que centenaire. Elle daterait du passage de Napoléon dans l'île. Le flacon est ouvert avec précaution au salon. Déception, le vin paraît usé et sans âme. Le dîner est annoncé, l'assemblée passe à table en abandonnant le Madère à sa terne solitude sur un guéridon. Au café, les invités retournent au salon… et là, un extraordinaire parfum les accueille. Le Madère a étalé toutes ses nuances dans un faste extravagant. Il emplit la pièce de senteurs, miel, noisette dorée, caramel… , surgis du récipient, aussi magiques que le génie évadé de la lampe d'Aladin. Ce  flamboiement odorant dure quelques minutes à peine, puis disparaît… définitivement. Le vin ne sera pas buvable…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.… Quant au cérat, j'en ai fabriqué un pour tonifier le buste. Une fois refroidie, la "pâte" obtenue est ferme mais suave. A l'application, c'est un délice de douceur.  





Cérat rose-paquerette pour le buste

*24 grammes de macération de paquerette dans huile de jojoba/olive à la rose et au laurier (je fais des macérations que j'utilise comme base pour d'autres macérations, ce qui permet d'obtenir, sans trop me fatiguer, des formules parfumées et sophistiquées). Je trouve la macération de paquerette vraiment efficace.
*2g huile de pépins de citrouille (raffermissante, encore une trouvaille de Michèle) pas plus, car l'odeur est prononcée
*10g huile de jojoba pour compléter (j'étais à court de macération de paquerette)
*15g hydrolat de rose de Provins
*9 g de cire d'abeille jaune (en feuille)
4 gouttes d'anti oxydant AOX COS

à la fin:
2 gouttes d'huile essentielle de géranium rosat (nombreuses vertus cosmétiques, outre son parfum dans les nuances de la rose)
1 goutte d'huile essentielle d'encens (anti-ride)


Donc… promis, j'en referai… en quantité raisonnable, à utiliser dans le mois…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Michèle, un très grand merci… tu as réussi à convaincre une totale incrédule…

 



PS: Poussée par le démon de la curiosité, j'ai refait chauffer de l'hydrolat de rose, juste pour voir. Mais j'ai utilisé un verre transparent et bien moins d'hydrolat (celui de Provins est une denrée rare… ), le phénomène a donc été plus difficile à observer. Néanmoins, la teinte rose a fait quand même une discrète apparition… avant de s'évanouir.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. On trouve (ici), présentées par l'Université de pharmacie de Lille, quelques unes des formules classiques employées en pharmacie.

Deux remarques:
-dans l'élaboration du cérat présenté dans le lien que je donne, il est recommandé de ne pas chauffer à plus de 40°… or la cire d'abeille fond vers 63°!…
-Le cérat de Galien est contre-indiqué aux enfants de moins de trois ans, peut-on également y lire.



                                La cueillette des roses de Provins (image extraite du site de Plante Infuse)

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'avais trouvé mon hydrolat bio de rose de Provins chez Plante Infuse. Ce groupement de producteurs de Lozère a un site internet (clic ici). Ils fabriquent aussi, autre rareté en France, de l'hydrolat de camomille matricaire bio ainsi que de merveilleuses tisanes (je recommande le mélange thé des montagnes contre les refroidissements).

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-048.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


Rédigé par venezia

Publié dans #Cérats

Repost 0
Commenter cet article

Nilou 18/11/2010 00:53



Hello Venezia,


Je tombe sur cette recette via une recherche sur les cérats et de toutes les recettes que j'ai pu voir, la tienne semble la plus tentante ! Il a l'air crèmeux ton cérat, j'adore ! :)


C'est toujours un vrai bonheur de lire tes articles, même les anciens. :)


A bientôt,


Nilou



venezia 24/11/2010 17:11



Merci >nilou, ma grande inspiratrice à été Michèle qui m'a vraiment convertie au cérat.



leclercq serge 16/11/2008 16:43

je suis producteur d'hydrolats,en particulier de rose de Damas,qui est incomparablement meilleur que la rose de Provins.l'hydrolat de camomille matricaire n'est pas rare du tout!je distille environ 45 plantes différentes!amitiés à tous

venezia 17/11/2008 08:31



je suis ravie de découvrir un nouveau producteur-distillateur. Merci pour  votre visite.

La rose de Provins en hydrolat n'a pas le même usage que celle de Damas, c'est la raison pour laquelle j'utilise les deux.
L'hydrolat de camomille matricaire, je le maintiens, n'est pas le plus facile à trouver… l'argument qui m'est donné quand je demande: la matricaire est fastidieuse à ramasser.



Jeanne 23/07/2007 02:11

Je connaissais déjà ton blog via celui d'autres filles du net passionnées par les cosmétos bio, etc ...  et l'autre jour j'ouvre mon magazine "avantages" d'aout 2007, et je vois en tout petit, dans une des rubriques, un lien vers ton blog ! felicitations (peut etre que tu ne le savais pas, enfin je sais pas, donc je le dis quand meme, comme ça tu es au courant!). Pour ma part je m'y interesse juste, pas encore le courage de me lancer.Quant à la rose de Provins, j'habite tout près de cette ville. Si un de ces jours j'ai le temps, j'essaierai de te trouver de l'hydrolat de rose de Provins là bas, si ça t'interesse. Si ça peut t'aider, ce sera avec plaisir.

venezia 26/07/2007 20:53

merci pour ce message, Jeanne (j'ai vu le mini-article sur le blog). et merci aussi pour ta proposition hydrolesque. J'ai eu la chance de trouver de l'hydrolat de rose de Provins (produit par Plantes infuses)

Lippia 03/07/2007 16:42

Comme c'est joliment dit : "un éternuement de rose"
Je me demande comment Copaïba expliquerait ça?!  Mais il vaut sans doute mieux rester sur la beauté de la chose plutôt que sur son explication scientifique :-))

venezia 03/07/2007 20:59

Je me promets de recommencer l'expérience quand même!

Gayanée 29/06/2007 01:13

Hors-sujet :J'ai lu un de tes commentaires sur le forum d'Aro-Mat (juin 2006), que tu utilisais du SimulGel.Je suis intéressée par ce produit mais je trouve peu d'infos sur le Net (comment il est fabriqué, naturel ou pas...?).Est-ce que tu sais m'en dire un peu plus, ça m'intéresserait ?In-Sujet :Sur le forum Soins naturels et artisanat, Mary a donné un "truc" pour ne pas faire chauffer les hydrolats : http://faitsmaison.forumpro.fr/Les-Trucs-de-MaryNade-f18/Truc-3-W-O-et-O-W-t143.htm?start=45(à la réflexion, je me demande si j'ai bien compris...)

venezia 29/06/2007 13:25

Le simulgel est un émulsifiant doux, mais purement synthétique. C'est la raison pour laquelle je n'en parle pas sur ce blog dédié aux préparations "naturelles";. Néanmoins, il a le très grand avantage de permettre les émulsions à froid. Je l'utilise donc beaucoup dans mes préparations à visée thérapeutique que je prépare pour mes proches. Je peux en effet incorporer les hydrolats à froid. Je vais voir le lien dont tu parles, merci Gayanee.

MLK 24/06/2007 23:12

Vénézia bonjour très joli tour d'illusionniste dans ce flacon.
à propos du cérat sans borax de Michèle en respectant les proportions et en ajoutant 2gr de lanoline végétale de chez qui vous savez on obtient un cérat onctueux et moelleux..... 7gr cire d'abeille +2gr lanoline veg très façile à émulsionner
à bientot MLK

venezia 25/06/2007 22:37

merci beaucoup du tuyau… j'essaierai avec du squalane (je n'ai pas de lanoline végétale sous la main… )

patte 23/06/2007 16:04

Venezia, je t'apporte tout mon soutien à ta résistance passive contre le taguage !
Non pas que tu ne sois pas une personne intéressante à découvrir (et au contraire, je pense que tu a une personnalité très riche...) mais halte au conditionnement, aux passages imposés et vive la spontanéité sur les blogs !!!!!!
Voilà, pour le  petit clin d'oeil du jour
 
 

venezia 24/06/2007 09:10

merci pour le clin d'œil, Patte…

paola 21/06/2007 19:43

Toute la nature est là et si joliment racontée !
Bravo

Jasméroli 20/06/2007 11:53

Pur délice! Des mots, des sens, délices !

venezia 20/06/2007 21:30

merci… (j'en rougis… )

Valérie 18/06/2007 12:41

J'adore te lire, et tes renseignement sont précieux ! Je fais mes produits cosmétiques depuis peu de temps, et c'est vrai que je suis conquise !J'ai encore peu parcouru ton blog (encore trois jours à un rythme d'enfer, cela ira mieux après !), mais ce que j'ai vu m'a conquise ; merci de ton commentaire chez moi, qui m'a permis de te découvrir ! ;-)
A bientôt !

venezia 18/06/2007 22:27

merci pour la visite… et à bientôt (moi aussi, je te rend visite dès que j'ai un peu de temps… en ce moment, un peu dur)