Orangettes aux agrumes

Publié le 25 Janvier 2008

J'ai guetté impatiemment l'arrivée hivernale des citrons bergamote dont le parfum m'emballe.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Puis j'ai fait, comme l'an dernier, une fournée d'orangettes avec plusieurs agrumes (bio impérativement) en reprenant la recette aussi délicieuse que simplissime de Sandra du Pétrin, dont le blog est un vrai péril sucré. Je la suis fidèlement car elle fonctionne très bien. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé d'en parler, même si je n'ai rien modifié sinon le mélange d'agrumes et des micro-variations dans le déroulement. 
 
L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'ai choisi et mélangé au confisage: pamplemousse, oranges, citrons, citrons bergamote, et même kumquats. Petit souci avec les kumquats dont la peau est bien plus fine que celles des autres agrumes.
Quand je prélève les zestes, je laisse volontairement un peu de peau blanche pour avoir de la consistance après le confisage.


                J'arrète la cuisson quand les écorces deviennent translucides et je les fais sécher sur une volette

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Déroulement

Le soir
-nettoyage des agrumes à la brosse. Je les coupe en lanières avant de les blanchir, je trouve ça plus facile.
-blanchissage des lanières dans quatre eaux, la première étant salée. Je pèse les écorces égouttées et refroidies. Je fais un sirop en suivant les proportions données par Sandra: à poids égal avec les lanières, autant d'eau de source que de sucre cristal (C'est l'une des rares occasions où je n'emploie pas de sucre roux).
-puis je fais trois trempages successifs des lanières dans le sirop bouillant, cinq minutes à chaque fois. Filtrage, refroidissement entre chaque trempage. La     troisième fois, je laisse les écorces barboter la nuit dans le même sirop qui s'est déjà concentré.

Le lendemain matin

-deux autres trempages dans le sirop bouillant (j'en rajoute un par rapport à la recette initiale). A la fin, il ne reste presque plus de liquide au fond de la casserole. L'an dernier, j'avais étalé le confisage sur trois jours, pas mal non plus. On peut donner un bouillon le matin avant de partir travailler, et le soir avant de se coucher. Plus ça confit lentement, plus le parfum prend à cœur.

Je conserve les orangettes (non trempées dans du chocolat, car je m'en sers aussi dans les desserts, coupées en petits tronçons) sur du papier sulfurisé dans une boite en métal.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Liens

-le blog savoureux du Pétrin

-les merveilleuses recettes à base d'agrumes et de jus d'agrumes de l'un de mes blogs favoris. Aussi gourmand qu'érudit, rédigé avec grâce et souvent drôlerie, la cuisine du jardin, -Lugar do olhar feliz-, est une ode à la beauté charnelle et comestible des fruits et des légumes, un vrai bonheur de lecture enrichi de photos magnifiques.

-sur les citrons bergamote (citrus bergamia) et leur emploi en cuisine notamment: ici

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Rédigé par venezia

Publié dans #notes sucrées

Repost 0
Commenter cet article

cerise 30/01/2008 09:04

Merci pour la recette Venezia, jusqu'à présent je faisais un peu au pif, mais en général j'étale le confisage sur 3-4 jours, enfin tant qu'il reste du liquide... tu m'as fait connaître ces fameux citrons, c'est une rareté qu'il doit faloir effectivement bien chercher ! Les orangettes aimant bien le chocolat et réciproquement, soit je les plonge tout de suite dedans, soit, si elles ont un peu attendu et sont un peu sèches, je les broie à la moulinette et hop encore dans le chocolat fondu. Le tout versé et étalé entre 2 feuilles de papier sulfu. Découpage en carreaux ou autres formes le lendemain...

venezia 31/01/2008 17:49

Quand on veut en acheter en France, la saison des  bergamotes est très courte (en général en hiver), c'srt pour ça que je guette (et en plus en bio… ça ne simplifie pas)

jp 29/01/2008 20:24

et c'est pas trop fort la bergamote ? j'en ai au jardin, mais je n'ose pas me lancerdéjà dans le thé il en faut très peuet dans l'eau de table un zeste fait une cruche...Tu m'intrigues
 

venezia 31/01/2008 17:52

Quand je fais des "orangettes", j'aime bien mélanger les parfums…  la bergamote , de cette manière, n'est pas trop entétante. … et on a en prime l'effet de surprise en croquant …

michele 27/01/2008 11:47

J'admire ton travail et surtout ta patience pour faire ces orangettes.J'en utilise pas mal avec les crèmes au chocolat qu'elles magnifient toujours  mais je les achète...Elles sont transparentes, dorées, superbes. J'en imagine le goût!

venezia 28/01/2008 23:45

Je trouve que c'est très gratifiant à faire et pas du tout fastidieux  si tu t'y mets le soir et un peu le matin, tu ne t'en rends même pas compte, ça se fait quasiment tout seul…

Helene H 26/01/2008 17:27

J'ai testé cette année des clémentinettes, mais beaucoup moins belles que celles de ta photo. La prochaine fois je suivrai ta recette.   

venezia 28/01/2008 23:43

j'adore le petit nom de clémentinettes… ça sonne mieux … que bergamotettes. je trouve cette recette particulièrement fiable. je l'ai déjà testée quatre fois avec des agrumes différents, ça marche toujours.

MLK 26/01/2008 09:58

Coucou, Venezia
Ah! le retour, c'est formidable comme tu sais célébrer et éveiller en nous le goût des expériences de toutes sortes
j'ai lu que tu écrivais un livre sur le poivre? et bien je compterais parmi les lectrices....Bonne fin de semaine

venezia 28/01/2008 23:41

le poivre, nous courons après depuis plusieurs années…

Ellaë 26/01/2008 08:15

Ah que c'est joli! Le déroulement de la recette me plaît beaucoup. Les couleurs encore plus! Mais je n'adore pas les agrumes surtout cuisinés (à part l'orange, en parcimonie).
Pour ce qui est du trempage des oléagineux, dont tu me parlais, j'en ai souvent etendu parlé, mais n'ai amais essayé. A tenter donc, une prochaine fois.

venezia 28/01/2008 23:41

Quand on trempe les oléagineux, ils retrouvent le goût du frais.

Catherine 26/01/2008 03:13

Hum...!! j'adore les orangettes. Il y a trois ans, j'en avais fait, trempées dans le chocolat, pour offrir à mes collègues de bureau au moment de Noël, elles n'avaient  pas fait long feu, ma fille aussi avait bien aimé. Je voulais en refaire avec des pamplemousses mais je n'ai pas trouvé le temps, ni les fruits non traités.Je suis bien tentée d'en refaire, même si c'est un peu long, le résultat en vaut la peine.Dès que je pourrai me procurer des agrumes non traités, je m'y mets, tu as réveillé quelque chose de fort....Venezia, tu peux les garder combien de temps, sans chocolat, dans une boîte en métal ?

venezia 26/01/2008 07:16

Catherine, Si la boite ferme bien et s'il y a des feuilles de protection entre les couches, ça peut tenir au moins trois semaines, mais ça sèche petit à petit. Au bout de trois ou quatre séries, j'ai remarqué (mais je ne sais pas si c'est un hasard ou pas) que les orangettes confites lentement ont tendance à sécher moins vite.